T3-borsig 1906

T3-borsig 1906

Chauffeur

Chauffeur sur la T3 Borsig de 1906

 

                                                         Ancien Chauffeur sur la T3 Borsig

Tomber sous le charme de celle-ci dans les année 70 .

 

La T3 Borsig de 1906,c'est noir et puant monstre de ferraille dégoulinant de cambouis,crachant des escabilles charbonneuses,vomissant des nuages d'ouate sale...

                                " Une loco à vapeur,c'est un ménage à trois: elle, le mécano et le chauffeur "

Les deux surveillent la première comme leur femme.

 

Ils la bichonnent sans cesse.Si le mécano est le patron parce qu'il conduit,le chauffeur s'occupe de l'eau et du feu.

 

Donc de la pression de la vapeur!!...

 

 " Selon le profil de la ligne,on ne palette pas de la même façon.On étale le charbon,soit sur les moustaches (les côtés du foyer ) soit au fond "...

 

Dur métier,effectivement,celui de chauffeur.Les jambes brûlées lorsque le foyer s'ouvre pour engloutir le charbon...

 

                                                           " Nous sommes les serviteurs du diable"

grognent en souriant les deux compères devant le foyer d'où s'échappe un feu d'enfer.

                                Personnages mystérieux,lourds de secrets jamais vraiment dévoilés...

 

Photo trouvé sur le net où je suis sur la machine comme chauffeur au retour à Ottrott dans les années 70 où 80 ...


22/05/2017
0 Poster un commentaire

Modèlisme

Un réseau en 0 de Jean-Michel Marx

 

 

 

                 Superbe reportage la gare d'Ottrott à l'honneur dans Aiguillages !!

 

A l'honneur la T3 Borsig de 1906 en O .

 


20/06/2017
1 Poster un commentaire

Carrière de St Nabor_1

"Société des Carrières de Saint-Nabor"

 

      

                                                 Vue aérienne front de taille visible à distance.

 

      

   - L'exploitation d'un filon de roches volcanosédimentaires (grauwackes) à Saint Nabor

     remonte à plusieurs siècles...

 

  - En 1931,elles sont acquises par une socièté anonyme d'économie mixte,la "Société des 

    Carrières de Saint-Nabor"ayant pour actionnaires le département du Bas-Rhin, les communes

    de Saint Nabor et d'Ottrott,la Compagnie des Tramways Strasbourgeois et 4 particuliers.

 

 - En 1934,une installation d'enrobage des matériaux est établie et en 1939

   une nouvelle forge et un atelier.L'exploitation est spécialisée dans les matériaux pour des routes

   et le ballast pour les chemins de fer.

   Deux phases de travaux,menées en 1947 et 1952 conduisent à l'installation d'un

   concasseur primaire et d'un concasseur secondaire et à la construction de

   grands silos en béton armé avec une installation de criblage.

 - Au cours des années 1970,un aire de concassage tertiaire est installée

 

                                           Concasseur tertiaire  (photoYves Jacquemet)

 

                               

 

                                

                                                 Grand silos de stockage et de chargement

                                     pour les trémis qui quitte le site par rail.

 

 -  En 1972, l'entreprise obtient l'autorisation d'exploiter pour trente ans un périmètre dont

     les limites sont atteintes dès 1978.

 -  Dés le début de l'années 1980, l'arrêt de l'exploitation est programmée.

 -  En 1990, 44 personnes travaillent sur le site.

 -  L'exploitation prend définitivement fin en 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                           A l'époque de son exploitation rares son les photos!!

 

                             

                                                                       (photoYves Jacquemet)

 

               - Mais à l'arrivée le 12 avril 2002 exploitation de la carrière prendra fin et celle -ci 

            ne lui fut plus jamais accordée pour cause de sécurité !!...

     

  

             

 

 

   

 

              En quelques chiffres:

- Durée du chantier: 6 ans.

- Coût: 3.8 millions d'euros.

- Remodelage de 42 hectares de falaise par création de palier de 15 à 20 m de haut.

- Falaises actuellement de près de 100m de haut.

- 3 tires de mines par semaine.

- 2.9 millions de tonnes de roches à extraire.

- 700000 tonnes réutilisées pour créer des merlons de 25m de large.

(sources: DNA du 11.10.08)

 

 

 

                                                                         Avant démolition

                           

 

                          

                           

 

- La démolition des bâtiments et installations  par FERRARI Démolition.

 

 

 

 

 

 

                 - Le site des Carrières d'Ottrott et de Saint -Nabor,d'une superficie de 60 ha,

              a été exploité depuis 1902,en abattant par tirs de mines de forte puissance

              environ 40 millions de tonnes de matériaux. 

              Cela a conduit à créer des fronts presque verticaux, atteignant 80 mètre de haut

               sur Ottrott et 120 mètre sur Saint Nabor.

              

           Ces fronts sont sujets à des chutes de blocs et donc craindre des éffondrements en masse .

 

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

               

 

 

 

                

 

 

 

 

                      

 

 

                     

 

                                      

 

                                Echantillons en provenance du site de Saint-Nabor.

 

                 Les carrières de granulats situées au pied du Mont Sainte-Odile ont exploité

               une grande diversité de roches appartenant à l'extrémité est de la Bande médiane.

 

               L'arrêt de cette exploitation a été suivi d'une phase de travaux de sécurisation

               visant la réhabilitation du site...

 


20/06/2017
0 Poster un commentaire

T3

 

T3 après MIII 4E (2).

 

                 La réplique du modèle T3 correspond à la troisième feuille de motif M III-4E (2)

 

 

Cadre et le châssis sont sensiblement identiques en construction à ceux du premier type.Cependant,

maintenant assis sur la chaudière,le dôme de vapeur excédentaire moyenne de la chaudière avec les barres de défilement plat et les conduites d'arrivée d'intérieur.

Le mur arrière de la cabine est droite, cabine plus spacieuse.Sous cette forme, la T3 de 1897/1898 on été acheté...

 

                                            Images coupe de la T3 après MIII 4E (2).

 

                                                     Vue coté,haut, puis face.

 

                                           

                         

                                  

 

 

 

 

                                 

                                   

 

                                   

 

 

 

                 

 

La " feuille " de la T3

 

Avec une vitesse maximale de 40 km / h mais avec une charge d'essieu de 12 t adapté aux lignes secondaires.

 

     

                                                                             

 

 

 

 

                                                                                    La Borsig d'Ottrott Rosheim

                                                    Une T3 d'après les plan M III-4e (2)

 

                                                           

 

 

 

 

                                                        

                                                               

 


         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                               

 

 

 

       

                                Dans une période plus récente,la n°3 perd sa sablière carrée,

               située sur le corps cylindrique,au profit de deux plus petites,disposées sur le tablier,

             afin de permettre leur remplissage à la main,avec des brocs.

  

  

 

         

                                   Le déplacement de la cloche à vapeur sur le toit de la cabine

                        constitue la dernière modification affectant sa morphologie générale.

 

 

                  

 

                           La n°3 est également victime d'un accident aussi rare qu'original,

                 puisque sa (grande) cheminée est brisée à la base lors d'un choc,

               dont deux versions contradictoires circulent:

               la première incrimineun hangar au gabarit insuffisant

              la deuxième une manoeuvre au lancer ayant causé un heurt trop violent.

              La réparation de fortune effectuée par l'atelier des carrières

             est tout aussi originale que l'incident lui-même:

             ne maîtrisant pas la technique particulière de la soudure de la fonte,

            cet atelier a confectionné quatre pattes en acier doux,

            percées puis boulonnées à la base de la cheminée,au niveau de la cassure.

     

                 Un dernier détail est modifié,

          lors de la perte du volant de la fermeture centrale de la boîte à fumée:

          ce volant est en effet remplacé par un loquet assez grossier,

          car de fabrication artisanale...

 

     Unique la BORSIG N°3 qui à circuler pendant une décénie sur la ligne Saint-Nabor _Rosheim.

     

 


13/06/2017
3 Poster un commentaire

Film

 

Vidéo Perso:

film super8 que j'ai fait en 1978 sur la Borsig T3 de 1906

par TRANSFERT VIDÉO, document inédit !

 

 

 

 

Voici l'original du film par TRANSFERT VIDEO,document inédit du Train Folklorique

d'Ottrott_Rosheim où en Alsacien le "Bimmelbahnel"...

 

 

Musique:Josh Woodward Instrumental Versions Cherry...

 


13/04/2017
2 Poster un commentaire


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser